Accueil > Khabarovsk > Irruption du réel

  • Cochonnerie nomier 1
  • Cochonnerie nomier 2
  • Cochonnerie nomier 3

Irruption du réel

lundi 25 février 2008

Trois dessins au pochoir sur les piliers de la rambarde de la promenade. D’une violence extrême, racistes, antisémites.

J’ai les photos, mais vous ne les verrez que masquées.

Il n’y a donc pas que de la douceur, à Khabarovsk.


Ce n’est pas tellement le froid qui m’embête

Je t’ai dit comme Khabarovsk était une ville de mélanges...