Accueil > Irkoutsk > : : Petit commerce

  • Par es rues
  • Par es rues
  • Ours
  • Marché
  • Balais
  • Fleurs artificielles

: : Petit commerce

lundi 3 mars 2008

La rue Ouritskovo mène de la rue Karl Marx au marché couvert. Rue piétonne, elle offre au chaland tous les commerces possibles. Robes de mariées, fourrures, bijoux, matériel high-tech, mode européenne, chaussures. Le "Bomond’" (en français dans le texte) vous habille, Almaz vous vend des diamants. Des boutiques, dans les rues adjacentes et en coursive, vous vendent des fourrures. J’y vais : avouons-le, j’aime les fourrures, c’est doux, c’est chaud, c’est beau. Il y a là des kilomètres de portants : ça ne rigole, pas, en Russie, la fourrure ! Il y a là des hommes très fiers d’offrir un vison ou un manteau d’hermine à leur légitime, des fauchés qui se contenteront d’un lapin assorti d’une étiquette frauduleuse. Vu de ma fenêtre, tout cela me semble assez souple, assez bien fini, travaillé. Mais que ferais-je à Paris, de ce long manteau blanc, avec sa ceinture dorée ? Ma princesse russe ?

Plus modestes, on trouve les vendeurs de balais de bouleau : je ne sais pas à quoi ça sert, eux sûrement. A balayer, sans doute. De fleurs artificielles chinoises, comme chez Valia.

Il y a le montreur d’ours et de loup : les animaux sont empaillés, mais font effet sur les enfants.

Des hauts-parleurs diffusent sans désemparer un genre de disco un rien accablant, entrecoupé de chansons de Joe Dassin et d’annonces publicitaires. C’est comme ça, la vie !

Par es rues