Accueil > Khabarovsk > Peuples-racines

  • Carte des peuples du Far East
  • Costume
  • Costume
  • Costume
  • Costume
  • Manteau
  • Bottes
  • Etre Toungouse
  • Berceau
  • Chaussures en peau de poisson
  • Chemise en peau de poisson
  • Chasuble
  • Robe

Peuples-racines

mardi 26 février 2008

Les Russes, ici, ont colonisé. Ce n’était pas un désert. Les Américains ont leurs Indiens, les Russes ont leurs peuples-racines. Reconnaissons aux musées de l’est lointain de ne pas les rayer de la carte. De poursuivre les collections : Valia m’a raconté avoir donné au musée de Khabarovsk un manteau brodé, peau de renne, avec les bottes assorties, qu’elle tenait de sa grand-mère, qui elle-même... Allez savoir.

On n’est pas en Amérique : difficile de faire miroiter la terre promise quand celle-ci est aussi terre de relégation - depuis le XVIIe siècle. Et pourtant, vieux-croyants, aventuriers, explorateurs, singuliers en tout genre, trouvent en Sibérie une démesure à la mesure de leur désir. Tandis que les peuples-racines, fussent-ils nomades, cultivent leur savoir-être, magnifient la couleur, font leur miel de leur environnement. Evenks, Nanais, Toungouses... Qui la fourrure, qui la laine, qui la peau de poisson. Sans Christian Lacroix.

Sur les peuples-racines


Le site du RAIPON, en anglais

Il existe des peuples comprenant, à cette date, 100 sujets.

Il existe un peuple dont un seul sujet parle encore la langue, les Алюторцы (Alioutortsi), dont il reste quatre femmes.

Le site du RAIPON, en russe


Broderies

On en reste un peu hébété. Devant cette peau de renne brodée d’or : "être toungouse, 1896". Mon grand-père avait trois ans. Devant ce berceau semblable à une barque portant l’enfant jusqu’au sein maternel. Devant les broderies en arabesques. Devant les chinoiseries qui sont sans doute simplement chinoises. [1]


[1On n’a pas encore lu, mais ela ne saurait tarder, tout ce qu’a écrit Boris Chichlo, ethnologue chargé de recherche au CNRS, directeur du Centre d’études sibériennes à l’Institut d’études slaves