Accueil > Irkoutsk > Angara, côté quai

  • Au bord de l'Angara
  • Au bord de l'Angara
  • Bouche d'égout
  • Bouche d'égout
  • Au bord de l'Angara
  • Au bord de l'Angara
  • Musée régional d'Irkoutsk

Angara, côté quai

dimanche 2 mars 2008

Les quais de l’Angara mélangent zone industrielle, quartiers anciens à l’abandon, mail élégant, jardins. De la misère à l’opulence.

Misère, en effet, que ces bouches d’égout ouvertes : portes d’entrées vers les refuges des enfants des rues de la ville. Être enfant des rues, à Irkoutsk : peut-on imaginer un autre cauchemar ? Abandonnés, ils squattent les égouts, moins froids, ils y sniffent de la colle, ils se serrent les coudes.

Opulence des banques. La démocratie, en son exportation, fait des dommages collatéraux.

Allons donc jusqu’à la rue Gagarine, et puis sur l’île de la Jeunesse ! D’autres enfants sont là, qui jouent. Une classe de collège pique-nique et s’amuse. C’est le printemps : on aperçoit déjà le ventre dénudé des petites Russes !

Au bord de l’Angara