Accueil > Khabarovsk > Chamanes

  • Habit
  • Sculpture-tronc
  • Sculpture avec chien ?
  • Figures
  • Créatures
  • Masque
  • Figurine
  • Poisson
  • Figurine articulée
  • Léopard

Chamanes

mardi 26 février 2008

Il y avait, dans le jardin public, un arbre à nœuds, un arbre à vœux. Coutume mondaine ? Qui dira l’étendue du chamanisme, ici, fût-ce au titre de superstition ? Valia et ses plantes.

Au musée, les figurines de bois avancent vers vous, mains en avant. Pour vous tenir à distance ? Pour faire la preuve de leur innocence ? Il y a la femme, christ(e) entouré(e) de ses larrons, tenant la faux. L’homme au chien : le chien a les yeux bleus couleur de ciel. L’homme aux antennes de phallus, trois humains dans sa poche-kangourou. Celle qui porte les humains comme autant de pinces-à-linge autour du cou. Le barbu de tragédie, le petit bonhomme au nombril carré, le poisson volant et à pattes, de minuscules figurines articulées (c’est obligatoirement, comme on dirait ici, "sculpté en place"), des animaux.

Une bonne heure chez les chamanes et leur figures de bois : qu’ont-ils à nous dire, de leurs yeux creusés, de leurs bouches de pythie ?

J’ai souvenir de l’os très travaillé, trouvé au nord d’Irkoutsk dans le voyage d’avant, et qui a pour moi ce sens exclusif : un point d’interrogation sur les pratiques, les croyances, les pensées humaines.

Ici, la salle est pleine de points d’interrogation.

Vieillard