Accueil > Ekaterinbourg > Pedibus...

  • Le zèbre est plus important que tous les chevaux
  • Feu rouge
  • Rue Liebknecht
  • Maison bleue
  • Entrée du lycée n° 9, de profil
  • Théâtre
  • La poste centrale
  • Le cinéma Cosmos
  • Chantier
  • Chantier
  • Plaque commémorative
  • Plaque d'égout
  • Entrée du lycée n° 9, de face

Pedibus...

lundi 10 mars 2008

Rien à dire sur les feux rouges : ils ne décomptent pas le temps, ils ne chantent pas. Mais que de détails - les vétilles - à voir en marchant !

A Vladivostok, le nounours de la campagne d’appel à la prudence dans les rues demandait que l’on tienne la main aux plus petits ; ici, il dit seulement que le zèbre est plus important que les chevaux (des voitures, sans doute).

Le simple petit auvent vert fixé au-dessus de la porte d’entrée du lycée n° 9 donne à l’établissement un air plutôt accueillant.

On apprend que le premier bâtiment de pierre a été construit en 1738, puis reconstruit en 1830.

On marche sur une plaque d’égout semblable à un soleil. On remarque la diversité des clôtures et des grilles.

Pas d’homogénéité. Le fonctionnalisme des années trente côtoie l’architecture classique et néo-classique, le "costaud" soviétique se fait surplomber par les tours. Ainsi va la ville russe.

Grille